Formations

117429393_719013691997461_5853380103623979008_o_719013688664128

Initiation à la charpenterie ancestrale

ÉTÉ 2024:

*20 avril au 20 septembre taillage d’une charpente ancestrale*

La charpenterie ancestrale est une technique de construction qui consiste à concevoir, préparer et ériger des structures en bois qui perdurent à travers le temps. Les structures en bois massif gagnent leur solidité grâce à des assemblages stratégiques du bois qui permettent de fixer ensemble toutes les composantes de l’ossature. La charpenterie, c’est le travail du squelette d’un bâtiment. La charpente de bois ancestrale est fixée sans clou ni vis, des chevilles de bois maintiennent le lien pendant des générations. L’ouvrage de préparation des pièces est réalisé avec des outils manuels et l’énergie humaine !

Les granges et maisons anciennes présentes sur le territoire témoignent de la longévité des bâtiments en bois ancestraux et d’un savoir-faire précieux.

 

« J’ai fait une formation de charpenterie ancestrale avec les Néo-Anciens en 2021. Ce fut une expérience formidable qui s’est avérée beaucoup plus profonde que les apprentissages de travail du bois eux-mêmes. Il y a un aspect dans leur offre qui touche à nos racines, au village, à la préciosité de la communauté, au vivre ensemble avec le savoir de nos ancêtres à nos côtés. Des organisations comme les Néo-anciens me donnent confiance en un meilleur futur, connecté entre nous-mêmes et connecté à la nature. Paix. »

-ÉRIC

 

*

 

« Au cours de l’année 2023, j’ai participé à deux chantiers participatifs de charpenterie ancestrale mentorés par Arnaud Caron-Daneault, fondateur des Néo-Anciens.

Dans ces chantiers, notre mentor nous a partagé ses connaissances techniques, ses valeurs profondes et un mode de vie qu’il incarne. Au travers cette expérience, on revit en quelque sorte ce que nos ancêtres ont vécu pour bâtir notre histoire. Avec l’utilisation des outils anciens, on embarque dans le rythme apaisant des coups de haches et des maillets de bois. Par la force du nombre, on déplace les lourdes pièces. Les murs s’élèvent avec les poulies et cordages, le tout dans un climat paisible, ou l’on prend le temps de bien faire les choses et comprendre ce que l’on fait.

Choisir de volontairement travailler à l’ancienne est une manière d’honorer notre histoire et de mieux la comprendre. Depuis, lorsque j’observe un bâtiment ancien, je ressens un immense respect, car je reconnais l’effort et le savoir-faire derrière chaque pièce de bois. »

-NICOLAS

 

*

 

« J’ai eu la chance de participer à un stage chez les Néo-Anciens lors de mon voyage au Canada en 2023. Nous avons réalisé l’équarrissage à la hache et la taille d’assemblage sur une dizaine de poutres. Arnaud nous a transmis ces nombreux savoirs avec passion et humour. L’immersion était totale puisque nous étions une dizaine d’apprentis et nous avons passé plusieurs jours à cogner et tailler ces poutres à la hache comme le faisaient nos ancêtres.

Nos journées étaient rythmées par l’unisson des haches et la camaraderie chaleureuse des chantiers d’époque. Bien qu’il s’agisse d’un travail épuisant et répétitif, il n’en est pas moins dénué de sens et c’est bien cela qu’Arnaud a voulu nous partager mêlé à de nombreuses autres valeurs qu’il a su faire résonner en nous telles que le partage et l’entraide. Arnaud est une véritable encyclopédie vivante, il a accumulé de nombreuses connaissances qui pour certaines ont tendance à disparaître.

Au-delà de cette aventure physique, le plus marquant restera toutes ces rencontres et ces échanges qui permettent de perpétuer ces savoirs et la bienveillance que nous enseigne la rudesse du travail. Au plaisir de se recroiser et de cogner des poutres ensembles. »

-AXEL

 

*

 

« Je me suis toujours intéressé aux arbres et au travail du bois, cette ressource versatile et abondante partout où j’ai vécu. De la semence au semis, jusqu’à la planche en passant par la taille des branches, c’est une passion toujours grandissante.

À l’été 2023, j’ai suivi la formation de charpenterie ancestrale donnée par Arnaud Caron-­Daneault des Néo-anciens. J’ai été impressionné par ce savoir et ces techniques presque oubliés et l’important respect de l’artisan envers sa matière première. La taille de pièces hyper complexes avec des outils manuels est fascinante et une merveilleuse façon de rendre hommage à l’arbre. Je regarde maintenant la forêt qui m’entoure avec un autre œil. J’ai hâte de retourner au chantier en 2024! »

-RÉMI